10 astuces pour retrouver ligne et forme après le confinement… sans vraiment faire régime

On est nombreux à avoir pris un peu de brioche pendant les 2 mois de confinement… Une fois le rythme habituel retrouvé, tout devrait peu à peu rentrer dans l’ordre. Pour donner un petit coup de pouce, voici 10 astuces pour « s’alléger » un peu plus rapidement.


Astuce n°1 : Ne pas manger (du tout) sucré le matin


Si l’on respecte les rythmes biologiques du corps, le matin au petit déjeuner, l’organisme a besoin de protéines et de lipides. Mais pas de sucre !

Car c’est le moment du pic principal de cortisol, qui est toujours suivi de l’insuline. L’insuline est une hormone produite par le pancréas qui va permettre de faire baisser le taux de sucre dans le sang (quand je dis sucre, en fait il s’agit de glucose). Ce glucose va pénétrer dans les cellules : l’insuline est en quelque sorte la clé pour les faire entrer.

La consommation de glucides le matin va donc encore augmenter la sécrétion d’insuline et en générer un apport très important. On risque de créer une alternance énergie et fatigue, entrainant un nouveau besoin de sucre. Ce cercle vicieux va fatiguer le foie et le pancréas et favoriser un surpoids.

On va donc plutôt privilégier un petit déjeuner salé protéiné, qui va favoriser la synthèse des neurotransmetteurs notamment la dopamine, notre tonifiant du matin.



Astuce n°2 : le Moringa pour se revitaliser et équilibrer glycémie + lipides sanguins


Le Moringa est une plante exceptionnelle dont la richesse nutritionnelle le place parmi les « superaliments ». Plante traditionnelle de la médecine ayurvédique, de nombreuses études scientifiques ont ces dernières années mis en valeur l’étendue de ses bienfaits.


Attention, le moringa n’est pas une plante miracle ! Mais il possède des propriétés extrêmement intéressantes qui vous donneront un vrai coup de pouce pour retrouver la forme et accompagner une perte de poids :

  • il est très revitalisant grâce à sa richesse en vitamines et minéraux : vitamines B, A, C (proportionnellement 7 fois plus que dans les oranges !), magnésium, potassium, fer, calcium (proportionnellement 4 fois plus que dans le lait!) et tous (!!) les acides aminés essentiels,

  • il est très riche en protéines et en fibres, qui participent au sentiment de satiété : 30 % de protéines, 15 % de fibres,

  • il est un puissant antioxydant : grâce à sa richesse en polyphénols, il aide à lutter contre les radicaux libres et le stress oxydant qui endommage et fait vieillir l’organisme. Cette richesse lui confère également des propriétés protectrices du foie et du pancréas, et détoxifiantes,

  • il aide à équilibrer la glycémie (niveau de glucose dans le sang, ce qui est très intéressant dans le cadre de la prévention du diabète bien sûr mais aussi tout simplement des fringales sucrées) et les lipides sanguins (cholestérol, triglycérides),

  • il a une action anti-inflammatoire particulièrement intéressante dans le cadre de l’inflammation chronique, il aide notamment à lutter contre les cytokines pro-inflammatoires.

Et encore, ce n’est qu’un petit aperçu des bienfaits de cette plante étonnante :)


Astuce n°3 : Pédale douce sur les huiles et les oléagineux (oui, même le bon gras)


Entendons-nous bien : le gras est indispensable pour une bonne santé. Même les graisses saturées (juste un peu bien sûr), mais surtout évidemment les « bons gras », comme par exemple ceux contenus dans les huiles riches en omega 3 (colza, lin, cameline, noix…) ou dans les oléagineux (amandes, noix, noisettes…).

Mais le gras reste le gras… On a parfois un peu trop tendance parfois à arroser copieusement nos salades de vinaigrettes… Ce qui peut changer considérablement la donne « caloriquement » parlant.

Dans une cuillère à soupe d’huile, il y a 126 calories. A titre de comparaison, il y 121 calories dans 100g de poulet ou encore 111 calories dans 100g de riz complet cuit (et 884 calories dans 100g d’huile !).

Donc 2 cuillères à soupe max de bonnes huiles par jour, pas plus, quand on cherche à perdre un peu de poids (à moins que vous ne suiviez un régime cétogène ou paléo, mais là c’est une autre histoire). Mais surtout pas moins de 2 cuillères à café !

Pour les oléagineux, il n’y a aucun problème à manger une poignée d’amandes, noisettes, noix par jour, bien au contraire (du bon gras). Mais on a dit 1 poignée grand max. En gros une vingtaine. Pas tout le paquet. Surtout si à côté on mange des fruits secs (cranberries, goji…) riches en sucres. Et on évite de manger que des noix de cajou, beaucoup plus riche en graisses saturées.


Astuce n°4 : Trouver le poids idéal grâce aux Bains Dérivatifs

Cette technique qui peut sembler très surprenante a été remise au goût du jour par France Guillain. Elle consiste à rafraîchir les deux plis inguinaux et le périnée dans le but de faire vibrer, rendre motiles les intestins et l’ensemble du fascia. Les mouvements et la fraicheur combinés vont faciliter l’expulsion des selles et des toxines mais aussi celles des graisses issues de la digestion, dans tout le corps.


Si pour les personnes en surpoids les bains dérivatifs permettent de perdre de la graisse (je dis de la graisse et pas du poids, parce que parfois on voit sa morphologie changer mais le poids sur la balance reste le même), pour les personnes en sous-poids ils aident à prendre de la matière. Ils vont avoir en fait un effet remodelant.


Ils possèdent de nombreux autres bienfaits, observés par les personnes qui en ont fait l’expérience : amélioration de la circulation sanguine notamment celle des membres inférieur, teint et peau lumineux, densification des cheveux, meilleur vitalité.

Méthode :

On peut porter des poches de gel rafraichissant dans le slip (un peu comme des serviettes hygiéniques, mais pas au contact direct de la peau, mettre un tissu), ou s’assoir dessus. Mettre les poches de gel au congélateur au moins 2h avant de les porter. Après avoir sorti une poche du congélateur, attendre 5/10 min avant de la porter, car elle est vraiment très froide (ça ne doit pas être douloureux !). L’envelopper dans de l’essuie-tout ou un linge et la placer. Elle reste fraiche pendant 30 min à 1 heure. Dès qu'elle n'est plus froide, changer de poche : garder une poche de gel réchauffée sur son périnée aurait l’effet inverse.

Commencer par porter la poche 1h par jour, puis augmenter jusqu’à 3h.

Les premiers effets sur le teint apparaissent au bout d’une semaine à 10 jours. Pour le poids, il faut en faire au moins 3 semaines avant d’avoir les premiers résultats. Je vous conseille de pratiquer pendant 3 mois.

Oui oui je vous l’ai dit, très surprenant. Mais d’expérience… ça marche. :)

Attention il existe des contre-indications : grande fatigue, opération chirurgicale récente, stimulateur cardiaque, premier trimestre de grossesse.

Plus d'infos :

Personnes qui racontent leur expérience en vidéo (méthode à partir de 4 min).


Où trouver les poches de glace :

Image by Achim Scholty from Pixabay



Astuce n°5 : Favoriser les Index Glycémiques très bas (en-dessous de 40)


Les index glycémiques constituent un système efficace pour choisir les bons aliments. Y être attentif est très utile pour lutter contre la prise de poids, le diabète de type 2, mais aussi l'anxiété, l'insomnie, l'hypertension...

La mesure de l’index glycémique permet en fait de comparer l’impact des différents aliments contenant des glucides sur la glycémie sanguine (= « sucre » dans le sang) et plus globalement leurs impacts sur l’ensemble de l’organisme.

Aujourd’hui on sait que des pics élevés de glycémie sanguine et donc des pics élevés d’insuline (hormone sécrétée par le pancréas pour réguler la glycémie sanguine) favorisent à plus ou moins long terme le stockage des graisses, l’obésité, le diabète, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, mais aussi l’insomnie, l’anxiété, la dépression…

L’index glycémique permet de comparer des portions d’aliments contenant le même nombre de glucides. On prend comme référence le glucose pur, qui a un index glycémique IG = 100.

Les aliments à privilégier sont ceux qui ont un index glycémique bas. Dans le cadres d'une perte de poids, on va même favoriser les IG très bas, en-dessous de 40. Pendant les 15 prochains jours, ne mangez que des IG > 40, vous verrez la différence :)

Retrouvez mon article complet sur les Index glycémiques

Consultez le tableau des Index Glycémiques pour choisir les aliments IG > 40


Photo Samia Liamani on Unsplash



Astuces n°6 : les Bourgeons de Figuier, coup de pouce anti-stress et anti-fringales


Grâce à leur action équilibrante, apaisante, les bourgeons de Figuier font partie des macérats majeurs en gemmothérapie.


Pris quotidiennement en cure, ils vont agir à la fois sur la sphère émotionnelle (stress, anxiété, peurs) mais aussi sur la sphère digestive (estomac, RGO, intestins). Le lien entre ses deux actions n’est pas du tout surprenant, surtout maintenant que l’importance de l’axe cerveau-intestin a été clairement démontré et mis en valeur : le ventre est notre 2ème cerveau.


Pour soutenir face aux fringales, aux compulsions alimentaires, les bourgeons de Figuier seuls, ou mieux encore associés aux bourgeons de Tilleul, permettent de mieux gérer la situation lorsqu’ils sont pris directement sous la langue, en cas de crise (5 gouttes de chaque, 2 fois par jour).

Contre-indications bourgeons de figuier : traitement allopathique anti-inflammatoire, aspirine, fluidifiants sanguins.

Photo de Tranmautritam sur Pexels



Astuce n°7 : les ventouses pour leur action drainante, stimulante et anticellulite


Inspirée des médecines traditionnelles, le massage aux ventouses est un soin très doux qui permet de masser en profondeur.

Il va stimuler la circulation, accentuer la détoxification, drainer intensément et possède également une action anti-inflammatoire. Il est idéal pour les jambes lourdes et la rétention d’eau. Combiner à une alimentation équilibrée, son effet sur la cellulite est imparable !

Le nombre de séances varie en fonction des personnes et des besoins. L’effet des ventouses est cumulatif : il vaut mieux pratiquer des séances courtes régulièrement plutôt qu’une longue séance une fois de temps en temps (même si c’est toujours bénéfique !).

Le gros avantage des ventouses, c’est qu’on peut aussi pratiquer des automassages avec ventouses chez soi !

Pour massages aux ventouses sur les jambes et les fesses, je recommande les ventouses en plastique avec pompe aspirante, qui permettent de régler finement l’aspiration. Sur ces zones qui peuvent être très sensibles, avec une aspiration trop forte et mal adaptée, on se fait mal, on a des bleus et on améliore rien du tout !


Les ventouses en verre avec pompe intégrée et les ventouses silicone rigides (« en forme de champignon ») sont très bien mais mieux adaptées au ventre par exemple ou si on les laisse fixes (dos par exemple). L’aspiration est moins évidente à régler.


Je ne recommande pas du tout les petites ventouses en silicone molles « spéciales cellulite » : on ne peut pas régler l’aspiration correctement, elles ne sont pas très efficaces, sauf pour faire des bleus.

Évidemment cette pratique demande un petit entrainement et il vaut mieux avoir fait quelques séances chez un praticien pour faire les bons gestes. Quelques recommandations :

- Toujours effectuer des mouvements du bas des jambes vers le haut des jambes.

- Toujours commencer par des aspirations/relâchements simples avant de travailler en dynamique (en faisant glisser la ventouse).

- Toujours soulever légèrement la ventouse avant de la faire glisser (sinon ça fait mal et c’est moins efficace)

- Toujours augmenter très progressivement l’aspiration au fur et à mesure des séances

- Huiler la zone à masser (sinon la ventouse ne glissera pas).

Vous souhaitez prendre rendez-vous pour des séances de massage aux ventouses ?

Prendre rendez-vous

Plus d'informations sur les ventouses :

Mon article plus détaillé sur les bienfaits des ventouses

Où trouver des ventouses pour se faire des automassages ?

- ventouses avec pompes à aspiration

- ventouses rigides en silicone


Il existe des contre-indications. Rendez-vous sur l'article détaillé pour les consulter.


Astuce n°8 : Spiruline, Klamath, Chlorella, des superaliments verts pour détoxifier, revitaliser et nourrir en profondeur


Qu’est ce qu’un superaliment ?

C’est un aliment qui présente un spectre nutritionnel très riche et varié en vitamines, minéraux, enzymes, antioxydants, phytonutriments… c’est-à-dire qu’il est plus concentré que la moyenne des aliments. Ce sont donc des aliments très complets, qui ne vont pas être consommés pour leur richesse en un seul élément.

A la différence d’un complément alimentaire, le superaliment est à l’état brut, non transformé. Il peut être déshydraté par exemple, réduit en poudre, mais il va rester brut. On ne va pas extraire un élément en particulier, l’ensemble des éléments va agir en synergie, avec des cofacteurs.

La spiruline, la klamath, et la chlorella sont des micro-algues d’eau douce. Elles font partie de mes superaliments verts préférés. Elles n’ont pas exactement les mêmes propriétés bien sûr, mais elles sont toutes à la fois détoxifiantes, revitalisantes, riches en protéines. Elles sont donc idéales pour accompagner une perte de poids et une alimentation plus légère !

Photo de Alexandra Novitskaya sur Pexels

Astuce n°9 : De bonnes associations alimentaires, surtout le soir


Le soir, privilégiez un repas léger, composez soit de féculents et de légumes, soit de protéines animales et de légumes. Évitez donc de mélanger pas féculents et protéines animales ! La digestion sera plus légère et l’organisme stockera moins.

L’idéal reste bien sûr de manger des féculents à Index Glycémiques bas (légumineuses, céréales complètes, patate douce, quinoa, sarrasin…) ou des protéines animales plus légères (poissons blanc, thon, volaille, œufs…).

Photo by Manidip Mandal on Unsplash



Astuce n°10 : les Plantes Adaptogènes pour rebooster l'organisme et lutter contre le stress


Les plantes adaptogènes sont des « superplantes » qui vont aider l’organisme à faire face à toutes sortes de stress, qu’ils soient purement physiologiques ou plus psychologiques. Et on le sait tous, les épisodes de stress poussent beaucoup d’entre nous à compenser avec la nourriture (notamment les sucreries !)… et entrainer une prise de poids. C’est le cercle sans fin cortisol/insuline.

Les plantes adaptogènes vont agir sur l’ensemble de l’organisme : elles aident à réguler le stress et la fatigue, à booster la vitalité, l’immunité, à équilibrer la glycémie et les lipides sanguins.

Je vous conseille par exemple les plantes adaptogènes de type Griffonia, Rhodiola, Ashwaghanda. Avec une cure de fond sur plusieurs semaines, elles sont indispensables pour préparer, accompagner et optimiser un programme minceur ou un rééquilibrage.

Attention, ces plantes présentent des contre-indications. Renseignez-vous avant de commencer une cure.

Image by Cimberley from Pixabay


Retrouvez d'autres articles qui pourraient vous intéresser :



5 clés pour perdre du poids durablement






Index glycémique, charge glycémique…

à quoi ça sert ?





Les bienfaits du Massage aux Ventouses

(Massage Cupping)

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Social Icon

CABINET  DE NANTEUIL-LÈS-MEAUX

________

JEUDI 10:00 - 19:30

SAMEDI 14:00 - 19:30

________

Pôle santé « les Vergers de Médicis »
2 Allée de la Ferme de la Reine,
77100 Nanteuil-lès-Meaux

________

 

EN VISIOCONFERENCE

________

Où que vous soyez

________

​07 67 76 95 68

CABINET  DE CRÉCY-LA-CHAPELLE

________

MARDI 14:00 - 19:30

MERCREDI 10:00 - 18:00

SAMEDI 9:00 - 13:00

________

12 Rue de la Tour aux Saints

77580 Crécy-la-Chapelle

________

​07 67 76 95 68

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle

________

 

Pour me suivre sur

les réseaux sociaux :

 

Où se

rencontrer

Exclusif content copywriting 2020 by Agathe Lapalut